Alexandra Borsari European nomadic researcher
Alexandra BorsariEuropean nomadic researcher 

Novembre 2017: apprentissage dans l'Aveyron!

En plein dans ma seconde boucle avec la grande cara, je suis en transit entre Garidech (31) et Saint-Firmin (71) et fais mes classes d'apprentie nomade :-)

Mercredi 08/11/17

Je plie avec plein de coups de fil. Départ vers 11h de Garidech (31) pour Salles-Curan (12). Arrivée vers 14h30/15h. J'ai peu d'essence et devrais en faire mais j'attends bêtement.
Je pars à Coudols et retrouve Bruno chez lui. On part voir son terrain. Balade intéressante mais difficile pour les chiens avec beaucoup de dénivelé et presque pas de chemin tracé. Adam se perd et pleure au loin. On doit descendre plus bas que prévu pour le récupérer.
Puis je dépose Bruno chez lui et file à la cara qui est restée sur la place du foirail de Salles-Curan: pas possible d'accéder à Coudols avec mon tank! La veille ou l'avant-veille, j'ai vérifié avec la mairie et la gendarmerie que je pouvais m'y poser : tous les campings sont fermés.
Bruno me conseille d'aller plutôt dormir au bord d'un des lacs. Je raccroche la cara. Il commence à faire froid. Mais c'est la nuit et j'ai peu d'essence. J'essaie d'aller vers les lacs. Comme je ne connais pas le coin, je ne trouve pas de bonne solution et je n'ai pas envie de dormir dans un coin trop isolé.
Retour sur la place du foirail à Salles-Curan. Je lance le chauffage et installe comme je peux pour la nuit. BAM! plus de gaz. J'hésite à repartir directement car il y a du chauffage dans la voiture pour les animaux mais je suis crevée, il est 20h passées.
Je reste et couvre tout le monde au maximum même Elvis, le border. Je dors tout habillée dans mon sac de couchage avec une couverture de survie.

 

Jeudi 09/11/17

Au réveil, il fait vraiment froid dehors mais pas trop dans la cara. Il y a de la glace sur la voiture. On repart le plus vite possible vers 8h. Les chiens n'ont pas voulu manger mais je ne veux pas traîner dans le froid. Les huiles de cuisine sont figées.
Il faut vraiment que je fasse de l'essence. J'espère que le garage à l'entrée du village sera ouvert. RIEN DU TOUT!! J'appelle la station Total de Villefranche-de-Panat mais je comprends mal les indications et pars dans le mauvais sens. Résultat : je repasse par Salles-Curan... 30 km au lieu de 14 sur la réserve, avec une caravane aux fesses et des montées... Finalement, on arrive à la station où je regonfle également.
J'ai perdu beaucoup de temps: il faut absolument que je m'occupe de l'essence la veille du départ.

Puis je parcours une route superbe avec des cols enneigés. A Issoire en revanche, c'est beaucoup moins froid.

Arrivée de justesse à Issoire vers 13h30 (après gourance dans la ville). Marie-Paule (seliste contactée via la Route des SEL) me montre où mettre la cara et part travailler.
Je me gare correctement, décroche et repars vite pour prendre du gaz : encore une belle connerie de ne pas avoir anticipé... J'aurais évité une nuit sans chauffage et je n'aurais pas eu à bouger pour trouver du gaz.
Je trouve un intermarché, fais quelques courses, prends une recharge de 13l de propane et repars. 
Stop essence puis retour à la cara. Je m'occupe enfin des chiens et mets le chauffage, range ma maison.
Le soir, dîner très sympa avec Marie-Paule, une autre séliste d'Issoire et les 2 colocs de Marie-Paule (David et Anthony, ce dernier arrive tard car il a crevé en scooter).

 

Vendredi 10/11/17

Réveil tranquille vers 8h. Café avec Marie-Paule vers 8h45. On signe nos carnets Route des SEL.
Puis je plie et pars vers 11h. Je préviens Nelly et Michel que je ne déjeunerai pas avec eux. J'ai env. 240km à faire.

Je pars tranquille sans avoir besoin de courir pour l'essence. C'est quand même mieux de s'en occuper la veille! Route facile mais nationale désagréable une fois qu'on sort de l'autoroute au niveau de la bifurcation vers Moulins.
On arrive vers 15h30. Je vais trop loin sur la petite route et dois faire demi-tour. Heureusement que Michel et une voisine viennent m'aider!
Je me gare dans leur jardin. Prends un bon café et un déjeuner tardif. Puis je décline leur invit pour un concert de musique latine et m'occupe des animaux. J'installe également la cara avec le bureau (en mode bivouac, tout est descendu). Je suis fatiguée mais bien :-)
Finalement, Nelly et Michel rentrent plus tôt que prévu (vers 19h30). On dîne tous les 3 chez eux.
Une fois de nouveau dans ma maison, je fais la chasse aux courants d'air.

Contact

contact@alexandraborsari.org

mobile +33 695 560 755

We can speak to each other in English / Spanish or French

No dudéis en contactar conmigo en castellano

Nous pouvons aussi nous parler en français

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Alexandra Borsari

Appel

Email