Alexandra Borsari - nomadic writer - écrivaine nomade
Alexandra Borsari - nomadic writer - écrivaine nomade

Ground navigation

Nomadic writer, Itinerant initiatives for Transition (ITA), on the road since April 2017, I'm looking for tools to make European societies more inclusive but also more diverse and tolerant. Like many others, one of the most important mysteries I'm working on is the link between the individual and the group: maybe the main question of social sciences.

My approach to this issue is related to individual freedom and political diversity. As for the biological sphere, we should recognize the need for a greater political range of systems to which we could switch depending on the moment or the topic.

My nomadic life allows me to meet much more people than before, and, moreover, to meet them in a better way. I'm not moving fast and I spend sometimes weeks in the same place. My slow pace is a condition to create great encounters. Of course, it happens to me to go faster, but travelling slowly, with various stops, is more to my taste. I travel mainly from garden to garden, thanks to my wonderful friends! And when I'm not in a trailer friendly garden, I stop in collaborative places to work, think and exchange with other nomadic people, researchers, workers, makers... before sailing back in more mainstream waters with those who think they are stuck in the "system" (mass consumerism, debts...) whereas they are shaping new ingenious ways of dealing with social constraints. The inspiration I get with all of them is my fuel to map out routes that are not only alternative ways, not only standards ones: routes on transition.

My mobile home is like a ship on earth, navigating with wheels to explore social flows and freedom islands to learn how to row against the dominating tide. I'm not exactly an activist, rather a citizen-researcher-gatherer living a life that suits me on the road and trying to do my part to make this world a better place. I'm not sure we will succeed but it would be unthinkable not to try. This is a serious quest, but it's also a merry one, full of hope, sympathy and friendship.

 

To be consistent with this quest, I'm also working on materiality: how can I change ordinary routines but also the way I move and dwell. I hope to get rid of oil within 2021 and to continue on my journey with maybe a solar cargo bike or a land yacht.

 

Among other details, you will find information on my geographical and reflexive paths, links to download my first novel (in French) and, within April 2020, my nomadic first year log-book (in French).

 

 

Navigation terrestre

Chercheuse nomade en caravane depuis avril 2017, j'expérimente une vie loin des contraintes du monde sédentaire dont je suis issue. L'objectif principal est de me libérer du travail subi pour me consacrer à ce qui fait sens mais ne me rapporte pas un euro: écrire et voyager.
Ma caravane est aussi un bateau de terre pour explorer les courants sociaux et questionner l'organisation de la société. Ce mode d'existence est une forme de militantisme pour plus de diversité politique et de tolérance vis-à-vis des expérimentations dans les marges.

Je suis Française, en tout cas c'est ce que dit mon passeport, mais aussi et surtout citoyenne européenne très déçue de la manière irresponsable dont les dirigeants français ont alimenté, pendant des décennies, un rejet de l'Union européenne par une constante désinformation.

Les institutions européennes elles-mêmes ne sont pas irréprochables mais le premier travail de réappropriation de l'Europe passe par d'autres formes de représentations ici en France.

Depuis la mi-mars 2020, le monde a basculé dans un inconnu fascinant et effrayant. Il nous revient, à chacun, de nous mobiliser pour que la tectonique des forces en présence n'aboutisse pas à un résultat pire qu'avant l'épidémie de covid19.

La Révolution française n'est pas terminée. Arriverons-nous à y ajouter un chapitre supplémentaire sans revivre un ou plusieurs épisodes de Terreur?

 

Le chemin nomade que j'ai emprunté m'a profondément transformée. Cette transformation est relatée dans mon journal de bord publié année par année. L'année 1 est en ligne depuis le 1er mai 2020. L'année 2 devrait suivre dans le courant de l'été.

Cette métamorphose n'est pas seulement mentale et politique: elle s'accompagne et se nourrit d'une volonté d'expérimenter de nouvelles manières de vivre et d'habiter, pour ne pas reproduire en miniature les formes de vie sédentaires. C'est un travail en constante évolution qui doit beaucoup aux personnes que je croise au fil de la route.

 

Ce site est globalement en globish (anglais parlé de par le monde par des locuteurs non natifs, avec toutes les erreurs et le manque de maîtrise que cela implique). C'est aussi une forme appauvrie de l'anglais: une sorte de lingua franca (avec plus d'anglais que de langues latines, mais avec certainement des gallicismes, au moins en ce qui me concerne).

Les contenus de ce site ne sont pas traduits en français. Les francophones peuvent avoir une idée précise de ma démarche en téléchargeant mes livres (en accès libre pour le format électronique) ou en parcourant des extraits du journal de bord.

 

 

 

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Alexandra Borsari

Appel

Email